514 257-6622 accueil@acefest.ca
Petits conseils
 

Avant tout, voici quelques conseils avant d’aller faire votre épicerie :

  • Mangez ! Avoir le ventre vide à l’épicerie augmente les achats !
  • Faites le tour du garde-manger et du frigo afin de connaître les aliments manquants et faites une liste de courses
  • Consultez les circulaires pour connaître les promotions et bénéficier des offres spéciales
  • Établissez un menu de la semaine en fonction des aliments en promotion. Vous pouvez vous aider du site Sos cuisine dans lequel il y a plein de recettes. Une partie du site est devenue payante, mais il reste beaucoup d’informations gratuites.

Pour faire des économies à l’épicerie :

  • Regardez en haut et en bas des rayons pour voir les produits les moins chers et comparez les prix : regardez les prix au kilo, à la livre. Faites attention à l’emballage : ne vous laissez pas influencer par les apparences, vérifiez le poids, comparez
  • Achetez en promotion mais seulement si c’est nécessaire, si le besoin est là (demander le bon d’achat différé si le produit n’est plus en rayon). Tenez-vous à la liste de courses et à vos besoins : inutile d’acheter de supers aubaines si vous n’en avez pas besoin !
  • Acheter les fruits et légumes de saison (pour se rappeler quels sont ils : http://www.fruits-legumes.org/)
  • Écrire le prix sur les spéciaux afin de vérifier à la caisse si il n’y a pas d’erreur. À la caisse, regardez les prix sur l’écran pour prévenir les erreurs. Vous pouvez également prendre un temps après avoir payé pour vérifier votre facture. S’il y a des erreurs, n’hésitez pas à faire appliquer la politique d’exactitude des prix
  • Évitez d’aller au dépanneur, les prix sont plus élevés
  • Faites livrer plutôt que de prendre un taxi. Les livraisons coûtent entre 0 et 4$. Un montant minimum d’achats peut vous être exigé.
  • Consommer, c’est voter ! Tout le monde n’a pas les moyens d’acheter bio ou équitable, par contre, nous pouvons tous décider de faire des choix éthiques sur certains produits. Choisissez votre « cheval de bataille » (acheter sans huile palme, acheter un produit fabriqué localement, acheter un type de viande élevée dans des conditions acceptables et non en batteries, etc.) et mettez-le en oeuvre. Votre action fera la différence !

La politique d’exactitude des prix veut que le client ne paie pas l’article s’il coûte moins de 10$ et que son prix est mal indiqué en rayon (uniquement pour les magasins munis d’un système de lecture optique). Si le produit coûte plus cher, le magasin rembourse 10$ et applique le véritable prix.

Pour les autres magasins, tels que les dépanneurs, le magasin rembourse la différence quand il y a une erreur (politique d’indication des prix).

Pour savoir quoi faire de vos aliments, comment les récupérer lorsqu’ils sont un peu abîmés, vous pouvez aller sur Sauve ta bouffe.

Il existe plusieurs systèmes pour faire des économies d’épicerie ou bien pour avoir un panier d’épicerie plus respectueux des cycles de la nature et plus en adéquation avec de bonnes pratiques de culture.

 

Petits conseils

Avant tout, voici quelques conseils avant d’aller faire votre épicerie :

  • Mangez ! Avoir le ventre vide à l’épicerie augmente les achats !
  • Faites le tour du garde-manger et du frigo afin de connaître les aliments manquants et faites une liste de courses
  • Consultez les circulaires pour connaître les promotions et bénéficier des offres spéciales
  • Établissez un menu de la semaine en fonction des aliments en promotion. Vous pouvez vous aider du site Sos cuisine dans lequel il y a plein de recettes. Une partie du site est devenue payante, mais il reste beaucoup d’informations gratuites.

Pour faire des économies à l’épicerie :

  • Regardez en haut et en bas des rayons pour voir les produits les moins chers et comparez les prix : regardez les prix au kilo, à la livre. Faites attention à l’emballage : ne vous laissez pas influencer par les apparences, vérifiez le poids, comparez
  • Achetez en promotion mais seulement si c’est nécessaire, si le besoin est là (demander le bon d’achat différé si le produit n’est plus en rayon). Tenez-vous à la liste de courses et à vos besoins : inutile d’acheter de supers aubaines si vous n’en avez pas besoin !
  • Acheter les fruits et légumes de saison (pour se rappeler quels sont ils : http://www.fruits-legumes.org/)
  • Écrire le prix sur les spéciaux afin de vérifier à la caisse si il n’y a pas d’erreur. À la caisse, regardez les prix sur l’écran pour prévenir les erreurs. Vous pouvez également prendre un temps après avoir payé pour vérifier votre facture. S’il y a des erreurs, n’hésitez pas à faire appliquer la politique d’exactitude des prix
  • Évitez d’aller au dépanneur, les prix sont plus élevés
  • Faites livrer plutôt que de prendre un taxi. Les livraisons coûtent entre 0 et 4$. Un montant minimum d’achats peut vous être exigé.
  • Consommer, c’est voter ! Tout le monde n’a pas les moyens d’acheter bio ou équitable, par contre, nous pouvons tous décider de faire des choix éthiques sur certains produits. Choisissez votre « cheval de bataille » (acheter sans huile palme, acheter un produit fabriqué localement, acheter un type de viande élevée dans des conditions acceptables et non en batteries, etc.) et mettez-le en oeuvre. Votre action fera la différence !

La politique d’exactitude des prix veut que le client ne paie pas l’article s’il coûte moins de 10$ et que son prix est mal indiqué en rayon (uniquement pour les magasins munis d’un système de lecture optique). Si le produit coûte plus cher, le magasin rembourse 10$ et applique le véritable prix.

Pour les autres magasins, tels que les dépanneurs, le magasin rembourse la différence quand il y a une erreur (politique d’indication des prix).

Pour savoir quoi faire de vos aliments, comment les récupérer lorsqu’ils sont un peu abîmés, vous pouvez aller sur Sauve ta bouffe.

 

Les cuisines collectives

Le concept ? Cuisiner en groupe. Le groupe élabore ensemble des recettes, se divise la part de travail pour aller faire l’épicerie et se retrouver pour cuisiner ensemble les recettes. L’intérêt ? En plus de partager des recettes, des moments conviviaux, vous repartez avec des portions de repas beaucoup moins chères ! Et en plus, vos repas seront variés !

Pour trouver la cuisine collective la plus proche de chez vous : regroupement des cuisines collectives.

ou par quartier :

Cuisine collective à toute vapeur (Pointe-aux-Trembles) : (514) 640-6024

Cuisine collective d’Hochelaga Maisonneuve : (514) 529-0789

Bouffe-Action (Rosemont) : (514) 523-2460

Entre Parents (Montréal-Nord) : (514) 329-1233

La table ronde de Saint-Léonard : (514) 955-6464

Le Sésame (Mercier-Est) : (514) 493-7656

 

Les épiceries solidaires

Ces épiceries achètent en gros, puis organisent des épiceries tenues par des bénévoles. Leurs prix sont bien en-deçà de ce que vous trouverez dans les autres épiceries. Elles sont malheureusement encore trop peu nombreuses.

L‘épicerie solidaire de Rosemont ouvre chaque 1er et 3ème jeudi du mois.

Le Sésame (dans Mercier) dispose d’une fruiterie. Visitez leur site pour voir les multiples services qu’il propose.

 


panneau-entree-a-gaucheBonne boîte bonne bouffe

C’était un regroupement d’achats qui s’approvisionnait en grande quantité en produits maraîchers frais à juste prix et qui les distribuait à faible coût dans les collectivités via différents points de chute. Bonne Boîte Bonne Bouffe fonctionnait à l’année par commande de boîtes de fruits et légumes aux deux semaines. Les boîtes étaient vendues à prix fixe et contenaient une variété de fruits et de légumes de première qualité en quantité suffisante pour une semaine, selon le format de boîte choisi. Il existait 3 tailles de boîtes, selon votre composition familiale.

*L’ACEF préserve cette section du site afin de souligner l’immense perte d’un service essentiel pour les gens dans le besoin. Consultez le communiqué(pdf) annonçant cette fermeture définitive survenu le 31 août 2016.

 

 

Les paniers légumes bio

Prendre un panier légume bio, c’est s’assurer de faire travailler un fermier de votre région, s’assurer d’avoir des légumes et fruits de saison, cultivés de manière respectueuse de l’environnement. Par contre, c’est un engagement. Vous payez pour un panier par semaine (plusieurs tailles de panier) pour une période de l’année (panier été ou panier hiver).

Rendez-vous sur Equiterre pour trouver votre fermier.

 

Les jardins collectifs et communautaires

Avoir un jardin communautaire permet de sortir de la ville dans la ville ! C’est un lieu d’échanges, de retour à la nature mais surtout, il offre la possibilité de manger des produits sains que vous-même avez fait pousser. Les temps d’attentes varient selon les quartiers, mais sont souvent moins longs que ce qui est annoncé. De plus, c’est un excellent moyen d’initier les enfants au jardinage, de passer du temps en famille dehors et de découvrir ensemble les cycles de la nature et la pousse des légumes. Rien de mieux pour apprendre à aimer les légumes dans son assiette. Il y a soit des jardins à partager, d’initiatives privées ou communautaires, soit, des jardins collectifs, gérés par l’arrondissement de votre quartier.

Par quartier : Mercier–Hochelaga-MaisonneuveMontréal-NordRivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, RosemontSaint-Léonard.

 

Les restaurants populaires

Les restaurants populaires offrent des repas chauds à bas prix. C’est l’occasion de tisser des liens tout en partageant un repas.

Saint-Léonard : La table ronde de Saint-Léonard – 8180 rue Collerette – (514) 955-6464

Montréal-Nord : Les fourchettes de l’espoir

Saint-Michel :  Centre communautaire la patience – 8961, 12e Avenue – (514) 326-4766 ou Mon resto Saint-Michel

Hochelaga Maisonneuve : Chic Resto-pop (lunchs des enfants)

Montréal-Est : Cuisine collective à toute vapeur – 850 St-Jean-Baptiste – (514) 640-6024 ou Action Secours, Vie d’Espoir

Mercier : Sésame – 8628 Rue Hochelaga- (514) 493-7656

 

L’aide alimentaire

Plusieurs organismes communautaires fournissent de l’aide alimentaire pour les personnes à faible revenu.

Saint-Léonard : Le Garde-manger de Rosalie – 8181 Bd Lacordaire – (514) 852-2142

Montréal-Nord : L’Essentiel Montréal-Nord – 11624, rue l’Archevêque – (514) 325-7320

Saint-Michel :  Centre éducatif communautaire René-Goupil  ou le Centre communautaire la patience – 8961, 12e Avenue – (514) 326-4766

Hochelaga Maisonneuve : Carrefour d’alimentation et de partage Saint-Barnabé – 1475 Avenue Bennett – (514) 251-2081

Montréal-Est : Cuisine collective à toute vapeur – 850 St-Jean-Baptiste – (514) 640-6024 ou Action Secours, Vie d’Espoir 

Anjou : Service d’aide communautaire

Mercier : Sésame ou l’Association canadienne des chrétiens d’origine haïtienne à Montréal – 8841 rue de Teck – (514) 645-0320

 

Les coupons rabais

Certains sites se sont spécialisés dans les coupons rabais pour économiser à l’épicerie, tel que : onmagasine.ca.

 

Acheter des fruits et légumes « moches »

Le site internet Second-life.ca propose de commander des paniers de fruits et légumes « moches » ou hors normes à 30% moins cher que ceux que vous trouverez dans les épiceries. Les livraisons se font à quelques endroits dans Montréal, mais si le concept fonctionne, de nouvelles places de collectes verront le jour.