Comment éviter l’endettement ? Nicolas, notre formateur, vous propose 5 trucs et astuces pour garder la main sur vos finances personnelles.

Dans une société où la surconsommation est courante et où l’accès au crédit est facile, il n’est pas surprenant de constater que l’endettement à un niveau problématique est répandu. Afin d’éviter de vous retrouver dans le cercle vicieux de l’endettement, voici 5 trucs et astuces :

 

  1. Établir un budget

Le budget est définitivement un outil primordial pour une bonne gestion financière. Afin d’établir votre budget, vous pouvez utiliser cette grille budgétaire. Vous devez vous assurer que vos dépenses sont inférieures à vos revenus. Si ce n’est pas le cas, un réaménagement budgétaire s’impose. Il faudra alors réduire certaines dépenses ou encore augmenter vos revenus afin d’arriver à l’équilibre budgétaire. Éventuellement, dégager une capacité d’épargne serait judicieux. Aussi, il est important de revoir votre budget lors de changements de situation. Par exemple, lors d’un changement d’emploi, d’un retour aux études, la naissance d’un enfant, du passage à la retraite, d’une séparation, etc.

Finalement, afin de faciliter la gestion de vos finances, il est intéressant d’avoir plusieurs comptes. Par exemple, un compte-chèques pour les transactions courantes, un compte épargne pour les projets, un CELI pour le fonds d’urgence, etc. Programmer des virements automatiques mensuels dans chacun de ses comptes peut être une bonne façon de s’assurer d’épargner en fonction de ses objectifs.

  1. Éviter les mauvaises dettes

D’abord, il est important de faire la différence entre un endettement sain et un endettement problématique. Un prêt étudiant et un prêt hypothécaire sont des dettes qu’on peut qualifier comme saines, car elles sont associées à de faibles taux d’intérêt et qu’il y a une valeur liée à ses dettes, soit les études ou la propriété. À l’inverse, les dettes accumulées sur des cartes de crédit font généralement partie d’un endettement problématique, car les taux d’intérêt sont souvent élevés, ce qui appauvrit le consommateur. De plus, ces dettes sont souvent liées à la surconsommation. En vivant au-dessus de ses moyens, ce type d’endettement peut grimper très rapidement.

Sachez que les cartes de crédit ne sont pas mauvaises en soi, c’est souvent l’utilisation qu’on en fait qui est le problème. Une carte de crédit devrait normalement être utilisée comme un mode de paiement et non comme un mode de financement. Pour vous procurer des biens ou pour réaliser des projets, prenez plutôt l’habitude d’épargner.

  1. Prévoir un plan d’action pour liquider vos dettes

Initialement, il vous faudra dégager une capacité de remboursement dans votre budget mensuel. Par la suite, vous devrez dresser la liste de toutes vos dettes. Vous pouvez d’ailleurs utiliser ce tableau de dettes. Pour diminuer les coûts d’intérêts, vous devriez prioriser le remboursement des dettes avec les taux d’intérêt les plus élevés. Certaines personnes vont préférer payer de plus petites dettes pour commencer, afin de diminuer la liste et de les motiver. Dans tous les cas, assurez-vous de payer au moins le paiement minimum pour chacune des dettes, afin de limiter les impacts négatifs sur votre dossier de crédit. Toutefois, sachez qu’en payant seulement le minimum, il peut être très long avant de se débarrasser de la dette. Vous pouvez d’ailleurs effectuer plusieurs scénarios avec ce calculateur : https://lautorite.qc.ca/grand-public/outils-et-calculateurs/calculateurs/carte-de-credit.

  1. Se fixer un objectif

Une fois l’endettement problématique derrière vous, fixez-vous un ou plusieurs objectifs financiers. Commencer par vous bâtir un fonds de roulement et un fonds d’urgence serait une excellente idée. Un fonds de roulement est généralement constitué d’un mois de dépenses. Ce montant reste dans le compte-chèques et permet de prévenir le risque que certains paiements rebondissent, causé par un manque de fonds, si le solde du compte est trop bas. Il est aussi conseillé de vous bâtir un fonds d’urgence. Généralement, on suggère un montant qui équivaut à au moins trois mois de dépenses. Vous pouvez placer ce montant dans un CELI ou un compte épargne, pourvu que les sommes soient facilement accessibles en cas de besoin.

Ensuite, vous pourriez décider d’épargner en vue d’autres projets, par exemple pour un voyage, votre retraite ou encore, une mise de fonds en vue de l’achat d’une propriété. Si vous avez la possibilité de cotiser à un régime de retraite ou un REER collectif avec votre employeur, n’hésitez pas à le faire, surtout si votre employeur cotise aussi. Finalement, sachez que le simple fait d’épargner, même un petit montant chaque mois, vous aidera à établir de bonnes habitudes financières.

  1. Conserver de saines habitudes de consommation

En terminant, pour éviter l’endettement, il est important d’adopter de saines habitudes de consommation. Le meilleur conseil : vivre en dessous de ses moyens! Pour éviter les dépenses impulsives, lorsque ce n’est pas un besoin, mais plutôt un désir, attendez au moins une journée avant d’effectuer l’achat. Qui sait, peut-être que demain, vous n’en aurez plus envie?

En cas d’imprévus, avoir un fonds d’urgence préviendra le recours au crédit. Un électroménager qui brise, une perte d’emploi, un arrêt de travail pour maladie, une diminution de revenus sont tous des imprévus qui viendront déstabiliser votre budget. Aussi, comme mentionné, plus haut, n’oubliez pas de revoir votre budget lors d’un changement de situation. Cela vous évitera de conserver des habitudes de dépenses qui sont maintenant plus élevées que vos revenus.     

Pour toute question en lien avec l’endettement, n’hésitez pas à nous contacter, c’est avec plaisir que nous vous guiderons.