Régimes enregistrés d’épargne-études (REÉÉ) – profitez des bonifications du régime !

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour nos enfants afin qu’ils réussissent dans leur vie, qu’ils complètent les meilleures études pour avoir de bons emplois?

On sait également que le coût des études postsecondaires augmente progressivement. Les prêts et bourses ne suffisent plus pour couvrir toutes les dépenses liées aux études, mais que pouvons-nous faire afin d’être mieux préparé lors de cette étape importante de la vie de notre progéniture ? De nombreux parents souhaitent épargner pour venir en aide à leurs enfants au moment où ils entreprendront leurs études postsecondaires. Les régimes enregistrés d’épargne-étude (REEE), offrent cette possibilité d’épargne.

Le Bon d’Études canadien (BEC)

Ce qui est intéressant avant tout avec ces régimes, c’est que même si on ne cotise aucun montant en tant que parent, la simple ouverture d’un compte REÉÉ offre la possibilité de recevoir un boni, soit le Bon d’Études canadien (BEC). Le BEC verse un montant de 500$ à l’ouverture du compte, plus 100$ par année jusqu’au l’âge de 15 ans de l’enfant. C’est donc la possibilité d’avoir une subvention totalisant 2000 $ par enfant.

Pour bénéficier du BEC :

  • l’enfant doit être né après le 31 décembre 2003, avoir un numéro d’assurance sociale et un compte REÉÉ ouvert à son nom;
  • la famille doit avoir droit au Supplément de la prestation fiscale pour enfants incluse dans les allocations familiales fédérales.

La Subvention canadienne pour l’épargne-étude (SCÉÉ) et l’Incitatif québécois à l’épargne-étude (IQÉÉ)

Le BEC, n’est pas le seul avantage financier du REÉÉ, deux autres subventions sont disponibles : la Subvention canadienne pour l’épargne-étude (SCÉÉ) et l’Incitatif québécois à l’épargne-étude (IQÉE). Ces deux subventions sont versées par les gouvernements respectifs en fonction des montants de cotisations ainsi que du revenu familial net des parents.

La subvention fédérale peut atteindre jusqu’à  40%  des sommes investies, et la subvention provinciale jusqu’à 20%. Dépendamment des montants cotisés par les parents et du revenu familial net, l’ensemble de deux subventions peut donc atteindre la somme de 10 800$ pour la durée totale du régime !

Si mon enfant a un compte REÉÉ aurait-il tout de même droit aux prêts et bourses ?

La réponse est oui ! Les sommes investies dans les REÉÉ ne sont pas considérées dans le calcul des prêts et bourses offerts par le gouvernement du Québec, ce qui est un gros avantage.

Ça m’intéresse !  Comment est-ce que je peux m’y retrouver avec toutes les options de régimes offerts par différents fournisseurs ?

Il existe trois types de régime enregistré d’épargne études : individuel, familial et collectif. C’est au souscripteur de voir lequel de ces régimes lui conviendrait le mieux et avec quel fournisseur il préfère faire affaires. Il existe différents représentants du régime : banques et caisses Desjardins, compagnies d’assurance, certaines fondations (vendeurs des régimes collectifs).

Il peut devenir compliqué de s’y retrouver avec tous les régimes possibles, et afin de mieux orienter  les parents intéressés à investir dans les futures études de leur(s) enfant(s), l’ACEF de l’Est de Montréal organise des ateliers gratuits avec des informations neutres et objectives au sujet de REÉÉ.

Nos prochains ateliers :

Mercredi 25 mai de 18h30 à 20h30
Mercredi 15 juin de 9h30 à 11h30

Lieu :

Dans les locaux de l’ACEF de l’Est de Montréal

(5955 rue de Marseille, Montréal)

Inscription obligatoire :

Par téléphone : (514) 257-6622

Par courriel : accueil@acefest.ca